SERVICE CLIENT: 06 87 42 45 71.du lundi au vendredi 9h à 18h.

 
 

Les mutations de la Perruche Calospitte

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

I)  Définition

Contrairement à la mutation récessive, la mutation dominante demande juste un seul allèle muté pour qu'elle soit exprimée. Autrement dit, un seul parent mutant homozygote suffit pour obtenir de jeunes mutants. Le sexe des oiseaux n’entre pas en ligne de compte.

Dans les mutations dominantes, les gènes dominants sont présents sur les autosomes et contrôlent l'aspect visuel de l'oiseau. On parle ainsi de mutation à péné-trance complète et celles à péné-trance incomplète. On parle aussi de facteurs dominants, de simple facteur et de double facteur.

Cependant, il n’existe pas de porteur d’une mutation dominante.

Il existe des mutations un peu particulières qui sont qualifiées de co-dominantes : Le gène contrôle un certain pourcentage de la pro-géniture en étant d'apparence visuelle. Le phénotype de l'oiseau sera intermédiaire entre celui de deux oiseaux homozygotes. Les deux allèles des deux oiseaux s’expriment en effet simultané-ment et leurs effets s'additionnent. C’est le cas par exemple des al-lèles face blanche et face pâle.

II)  Exemples de croisements 

SF = simple facteur DF= double facteur

1)  Gris type sauvage x dominant simple facteur 

=

  • 50% sauvage 
  • 50% dominants SF 

2)  Gris type sauvage x dominant double facteur 

= 100% dominants SF

3)  Dominant SF x dominant SF 

  • 25% sauvages 
  • 50% dominants SF 
  • 25% dominants DF 

4)  Dominant SF x dominant DF 

  • 50% dominants SF 
  • 50% dominants DF

5)  Dominant DF x dominant DF

=100% dominants DF 

Il est très important de retenir :

  •  qu’il n’existe par contre en codominance aucun homozygote puisqu’il ne s’agît pas à la base d’une seule mutation mais de deux mutations qui sont croisées.
  •  qu’il n’y a jamais de phénomène de dominance/récessivité entre les mutations d’une série d'allèles multiples mais bien toujours une codominance entre-elles. 

La mutation dominant edged 

 

Mutations Perruche Calopsitte EDGED

(Argenté dominant)

 

 

I)  Description de la mutation argenté dominant

La mutation dominant edged chez la perruche calopsitte ou argenté dominant, est apparue en 1979 en Angleterre. C'est la hui-tième mutation établie. C'est une mutation autosomique à dominance incomplète (simple facteur et double facteur) et avec un phé-nomène de non pénétrance. La non pénétrance explique pourquoi on a une couleur edged qui varie d'un oiseau à un autre. On a des edgeds simples bien clairs mais aussi des edgeds où l'on a bien du mal à dire qu'ils sont edgeds.

Il faut juste un seul "gène argenté dominant" pour que la mutation soit visible sur l'oiseau. On dit alors que l'oiseau est edged simple facteur. Quand il y a deux gènes edgeds présents dans une calop-sitte, on obtient un oiseau edged double facteur. Les simples fac-teurs ont le centre des plumes plus clair que les bords. La couleur de la tête est plus foncée que le corps. En Belgique, on l'appelle aussi mutation à tête noire (Zwartmasker ou Zwartkop) : le gène de la mutation edged dilue la mélanine au centre des plumes sauf sur les plumes de la tête. Mais c'est une appellation erro-née, car le masque ou la tête ne sont pas noirs mais restent intacts alors que la mutation dilue le reste du corps ce qui donne un masque plus foncé par contraste.

>

Perruche Calopsitte EDGED refoulement mélanine au centre de la plume

 

II)  Différence entre simple facteur et double facteur chez la mutation Edged 

Les calopsittes edged simple facteur (sf) ont la couverture alaire presque écaillée. La mélanine est très visible au niveau des tec-trices (les bords de plumes). Une calopsitte edged sf est difficile à identifier. Elle res-semble à une type sauvage surtout quand il s'agit d'un edged sf type foncé.

Quand il y a une grande quantité de méla-nine sur les bords des plumes, on parle d'un edged sf type moyen.

Mutations Perruche Calopsitte EDGED gris Simple Facteur Perruche Calopsitte EDGED gris double facteur

Les doubles facteurs (df) sont plus clairs, plus argentés que les simples facteurs (sf) et produisent encore moins de mélanine au niveau des plumes. Le plumage dans son ensemble est plus clair (blanc sale). La tête est généralement moins affectée. La combinaison de la mutation edged avec la face blanche donne un oiseau presque albinos. La seule différence c'est que l'edged df fb a les yeux noirs et les pattes foncées. La fe-melle a des stries sous les plumes de la queue.

Une calopsitte edged type clair a le corps presque blanc et la tête reste noire.

Chez le mâle:

Le plumage du corps est d'un gris plus ou moins argenté selon s'il est simple ou double facteur. Le masque est jaune vif. La huppe est gris-jaune. Les joues sont d'une couleur orangé brillant. Le dessous des rectrices est uni-forme. Le bec et les pattes sont foncés. Les yeux sont noirs.

Chez la femelle:

La femelle arbore un plumage d'une couleur grise plus ou moins argentée selon si elle est simple ou double facteur. Le masque est gris argenté légèrement teinté de jaune. La huppe est gris-jaune. Les joues sont orangées. Le des-sous des plumes caudales est strié. Le bec et les pattes sont foncés. Les yeux sont noirs.

Les juvéniles:

Il est difficile de repérer la muta-tion edged chez des juvéniles. La mutation edged prend sa véritable couleur lorsqu'ils ont 1 an, voire 2 ans.

Perruche Calopsitte Juvénile

La couleur des calopsittes adultes est progressive et peut prendre de 3 à 4 mues pour atteindre la colo-ration finale surtout chez les mâles. Après chaque mue, les mâles s'éc-laircissent en couleur et ont tendance à avoir une coloration plus légère. Généralement, les femelles ne changent pas beau-coup de coloration. Elles peuvent toujours ressembler à une muta-tion grise normale et sont plus foncées que les mâles.

III)  Croisements et combinaisons

Au début des années 2000, la mutation edged et les nouvelles possibles combinaisons étaient la tendance des éleveurs de calop-sittes. Certaines combinaisons, génétiquement contrôlées, ont donné naissance à de très belles couleurs pendant que d'autres combinaisons ont rendu l'identification des sujets obtenus presque difficile.

L’edged type clair a d'abord été très recherché pour sa beauté. Le type foncé n'intéressait personne au début. Mais depuis que certains éleveurs se sont aperçus que les doubles facteurs travaillés avec des types foncés donnaient de meilleurs oiseaux, en couleur, en dessin et en qualité de plume, nettement mieux que les blancs sales élevés au début. De ce fait, il a y a eu un regain d'intérêt pour les types foncés et moyens. De plus, en concours, l'edged doit avoir un écaillage marqué, ce qui est peu le cas sur les types clairs.

Lors de la reproduction d'un double facteur (df), il est préfé-rable d'accoupler edged sf x edged sf. Le croisement df x df est à éviter. Il peut entraîner des pertes de taille et de jeunes dans le nid. Il faut toujours accoupler un double facteur à un gris normal (joues oranges) ou à une face blanche normale pour obtenir de la taille, de la vigueur et les caractéristiques souhaitées. Il existe une grande variété de combinaisons de l'edged avec d'autres mutations. Les meilleures combinai-sons sont en série grise avec des mutations affectant la couleur des joues. Ce qu'il faut garder à l'es-prit que chaque calopsitte edged peut varier en coloration. C'est pourquoi quand on veut travailler la mutation edged, il faut prendre en considération les sujets simples facteurs et les doubles facteurs et prendre en compte leurs défauts et l'amélioration constatée chez les doubles facteurs qui permet d'éliminer les sujets trop clairs.

1)  La combinaison edged et cin-namom:

Le gène cinnamom peut masquer les traits distinctifs de la mutation edged et donner un oiseau qui ressemblera visuellement à un cinnamom. La tête est normale pour un corps qui tire sur le bronze fallow.

2)  La combinaison edged avec le panaché ADM:

Le panaché masquera de nom-breux traits identifiables, tels que l'élimination de la calotte crâ-nienne et affecte les bords som-bres et les centres dilués des ailes. Cette combinaison tend à donner des oiseaux peu contrastés et surtout à envahir les souches avec du white naped (WN).

3)    La combinaison de l'edged avec l'opaline:

Ce croisement donne un oiseau qui ressemble à une opaline nor-male ou à une cinnamon surtout les femelles edgeds.

4)  La combinaison avec l'ino: Le gène ino masque la mutation edged. Les ino edged possèdent des marques légères de mélanines sur les rémiges, les tectrices et les caudales.

Il faudra encore plusieurs années pour homogénéiser les souches des calop-sittes edged. Mais le travail est déjà bien avancé chez certains éleveurs qui contrôlent bien les combinaisons et qui cherchent des oiseaux vigoureux et de bonne taille.

Mutations Perruche Calopsitte EDGED SF Face Blanche

Edged sf face blanche Edged cinnamon -Photos de Thierry Dulière

Mutations Perruche Calopsitte EDGED SF Opaline

Edged sf opaline - Photos de Hafid Hanfaoui

Perruche Calopsitte EDGED SF opaline

 Perruche Calopsitte EDGED SF Cinamom

Edged simple facteur cinnamon

Mutations Perruche Calopsitte EDGED SF Face pale

Edged Sf face pâle Photos de Thierry Dulière

Mutations Perruche Calopsitte EDGED SF DF 

Edged Df face pâle

Mutations Perruche Calopsitte EDGED DF type foncé

Edged sf Type moyen Face pâle Edged Df Type foncé Face pâle -Photos de Thierry Dulière


 

Cet article est issu du livre "Les secrets de la perruche Calopsitte" de Hafid Hanfaoui disponible en réservation en cliquant sur le lien ci-dessous

 

 

Lu 354 fois Dernière modification le samedi, 25 juillet 2020 19:18
Plus dans cette catégorie : « LA PERRUCHE CALOPSITTE LE TOUI CELESTE  »

Laissez un commentaire