LE DIAMANT DE BICHENOV

Évaluer cet élément
(5 Votes)

LE DIAMANT DE BICHENO

Taeniopygia bichenovii

Par Benoit Patient

Diamant Bichenow Mâle et petits

 

Nom scientifique : Taeniopygia bichenovii

Noms anglais : Double-barred Finch / Owl Finch

Ordre:Passériformes

Famille : Estrildidés

Sous-espèce : Taeniopygia bichenovii annulosa

Durée de vie : 5 à 7 ans

Taille :  11-12 cm

Aire de répartition du Diamant de Bichenov

 

  • La forme nominale Taeniopygia b. bichenovii (croupion blanc) occupe l’Est et le Nord-Est de l’Australie : de l’Est du Territoire du Nord, Cairns, péninsule du cap York, Queensland et jusqu’en Nouvelle-Galles du Sud et Nord Victoria jusqu’au Murray.

  • La sous-espèce Taeniopygia b. annulosa (croupion noir) se trouve dans le Nord et le Nord-Est de l’Australie depuis King Sound (Australie occidentale) à l’Est jusqu’aux monts Kimberley golfe de Carpentarie. Au niveau des zones de contact, les deux sous-espèces se croisent et produisent des intermédiaires.

Description et sexage du Diamant de Bicheno

 

Chez l’adulte le front est noir; les joues et la gorge sont blanches et sont encerclées par une bande noire. La poitrine est blanche finement barrée de gris sur les côtés, une étroite bande pectorale noire délimite la poitrine et le ventre. Les flancs et le ventre sont de couleur blanc crème ; le dos est brun grisâtre finement barré de noir.

Les ailes sont noires pointillées de blanc (aspect quadrillé) ; le croupion est blanc chez l’espèce nominale et noir chez la sous-espèce. Le bec épais et conique est de couleur grisâtre ou bleu acier ; l’iris est brun foncé et les pattes et les doigts sont gris ou bleu grisâtre ou parfois couleur chair.

 

Mâle Taeniopygia b. bichenovii  croupion blanc Mâle Taeniopygia  b. bichenovii Cropuion blanc 2

A droite : Mâle Taeniopygia b. bichenovii (croupion blanc)                       A gauche : Mâle Taeniopygia b. annulosa (croupion noir)

 

 Les deux sexes sont semblables mais le mâle a la bande pectorale noire légèrement plus large et le blanc de la face et de la poitrine est plus éclatant. Le noir du front est aussi généralement plus étendu et prononcé chez le mâle. Cependant, suite à la sélection ces petites différences tendent à disparaitre et la confusion est possible.

LightLe chant et le sexage par ADN permettent alors d’éliminer les doutes.

 

Diamant de Bichenov croupion blanc mâle à droite femelle à  gaucheDiamant de Bichenov têtes mâle droite femelle gauche 2
Diamant de Bichenov (croupion blanc) : mâle à droite, femelle à gauche

 

 Diamant de Bichenov juvéniles sortie du nid

 

 

 

Le juvénile quant à lui a la même apparence que l’adulte mais son plumage est noir grisâtre et les motifs sont moins nets et moins bien dessinés. 

La poitrine et la face sont de couleur blanche cendrée et le bec est noirâtre.

 

Juvéniles à la sortie du nid

  
Mutations du Diamant de Bichenov

 

A ce jour, seule la mutation BRUNE est reconnue (mutation liée au sexe) mais il existerait également la mutation panachée, non présente en France à ma connaissance.

Mâle Diamant de Bichenov croupion blanc mutation bruneFemelle Diamant de Bichenov croupion blanc mutation brune
Diamant de Bichenov (croupion blanc) mutation brune : femelle à droite, mâle à gauche

 

                         Tableau de croisement chez le Diamant de Bichenov

 

Femelle Type sauvage 

Femelle Brune 

Mâle Type sauvage 

50 % ♂ type sauvage

50 % ♀ type sauvage

50 % ♂ type sauvage porteur de brun

50 % ♀ type sauvage

Mâle Type sauvage porteur de brun 

25 % ♂ type sauvage porteur de brun

25 % ♂ type sauvage

25 % ♀ brunes

25 % ♀ type sauvage

25 % ♂ bruns

25 % ♂ type sauvage porteur de brun

25 % ♀ brunes

25 % ♀ type sauvage

Mâle Brun 

50 % ♂ type sauvage porteur de brun

50 % ♀ brunes

50 % ♂ bruns

50 % ♀ brunes

 

Je préconise tout de même de ne pas accoupler deux oiseaux mutants (bruns) ensemble. En effet, Brun x Brun engendre des oiseaux au plumage très pale et fade à mon goût.

Au contraire, l’accouplement Mutant x Porteur produit des oiseaux au plumage brun chaud chatoyant. Mes couples reproducteurs sont constitués de cette façon.

Nous pouvons aussi rencontrer des aberrations du plumage tel cet oiseau ci-dessous, acquis en Octobre 2016 mais dont le plumage redevint normal à la mue suivante :

Mâle bichenov type sauvage aberration plumage
Mâle type sauvage présentant une aberration du plumage

 

Mon expérience d'élevage du Diamant de Bicheno

 

C’est en 2013 que j’ai acquis mes premiers Diamant de Bichenov. Ce petit oiseau dont la tête fait penser à une chouette est adorable, familier et m’a très vite fasciné. Son chant est très doux et s’apparente un peu à celui du Diamant Mandarin.

Son alimentation se compose

  • d’un mélange de graines pour petits exotiques,
  • accompagné de millet en grappe jaune ou rouge,
  • de pâtée grasse aux œufs et aux fruits,
  • et pour le nourrissage des jeunes, distribution journalière de vers pinkies et buffalos (congelés et que je décongèle avant distribution) ainsi que des grappes de graines mi mures (divers graminées, millets, alpiste…).

Il s’épanouit en volière aux côtés d’autres petites espèces mais il accepte également la vie en cage (assez spacieuse quand même). Le bain est indispensable pour lui.

Pour la reproduction mes couples sont logés soit en cage de reproduction individuelle (100cmx40cmx40cm) soit en volière (2,7mx1mx2m) avec d’autres petites espèces (Astrilds, Amarantes, Donacoles et au sol un couple de Caille de Chine). En période de repos, ils sont en cages ou volières communes.

D’autres part, ce sont des oiseaux qui supportent assez bien les basses températures, habitant dans le Sud-Ouest, les miens vivent toute l’année dans une pièce à l’abri du vent mais non chauffée et non isolée, j’utilise seulement un voile d’hivernage pour recouvrir les cages et volières durant la période froide.

Volière couples reproducteurs  et autres petites espèces
Volière où loge un de mes couples reproducteurs avec d’autres petites espèces

Batterie reproduction 100cmx40cmx40cm
Batterie de reproduction que j’utilise : chaque couple est logé individuellement dans un compartiment de 100cmx40cmx40cm

Flèche  Année 2018

 

L’année 2018 a été une bonne année en termes de réussite pour mes Diamant de Bichenov. Je pose les nids à partir de mi-mai et la reproduction s’étale jusqu’aux mois de septembre-octobre.

Préalablement, les couples sont stimulés avec une petite distribution quotidienne de vers pinkies et buffalos (congelés et que je décongèle avant distribution) ainsi que des grappes de graines mi mures (divers graminées, millets, alpiste…).

Les nids sont très rapidement construits à partir de fibres de coco et quelques plumes soit dans des supports mis à disposition (nid ovale en osier ou nid rectangle en plastique) ;

soit construits de manière naturelle dans la végétation (naturelle et artificielle) qui orne la volière. La ponte est composée de 4 à 6 œufs parfois 7 et la couvaison dure 13 à 14 jours.

 Nid utilisé par mes couples  volière nid osier ovale
Type de nid utilisé par mes couples en volière (ici nid en osier ovale)

Dès la ponte, j’inspecte les nids régulièrement et cela ne pose pas de problème à mes oiseaux, ils sont maintenant habitués.

Les premiers petits naissent début juin et je distribue alors des vers pinkies et buffalos et grappes de graines mi mures tous les jours à raison d’une fois par jour.

Les petits sont ensuite bagués au nid à l’âge de 7-9 jours avec du diamètre 2,2mm (ou 2,5mm suivant leur grosseur) et quittent le nid vers 20 jours. Ils sont sevrés environ quatre semaines après l’envol et sont alors placés dans une volière spécialement pour jeunes oiseaux afin qu’ils fassent leur mue tranquillement et que les parents puissent enchainer une nouvelle couvée.

 Oisillons deux jours année 2018 volière
Oisillons âgés de deux jours (année 2018 en volière)

 Oisillons 7 9 jours  année 2018  volière
Oisillons âgés de 7-9 jours (année 2018 en volière)

Jeunes avant  sortie du nid année 2018
Jeunes avant la sortie du nid (année 2018 en volière)

 Chaque couple a droit à 3 couvées par an même si certains seraient partant pour 4 mais je préfère les stopper afin de ne pas les épuiser.

Avec 2 couples reproducteurs, j’ai ainsi obtenu 18 jeunes en 2018 dont 2 élevés par des Moineaux du Japon.

Aussi, au cours de l’année 2018, j’ai eu l’opportunité d’acquérir un mâle de la sous espèce annulosa (croupion noir), cependant je crains avoir beaucoup de difficultés pour trouver d’autres spécimens (très rare en élevage).

Flèche  Année 2019

 

Comme habituellement la saison débute à partir de mi-mai cependant suite au renouvellement et à l’acquisition de nouveaux couples, je rencontre quelques difficultés. En effet certains couples trop stimulés et/ou inexpérimentés ont tendance à ne pas nourrir les jeunes, les jetés du nid voire les tués. Il faut donc savoir réadapter la préparation et surtout ne pas hésiter à laisser l’opportunité au couple de réitérés une tentative.

Pour ma part, en cas de refus des jeunes par les parents et afin d’en sauver quelques-uns, je place les jeunes sous des Moineaux du Japon. Il n’y a mon sens aucune répercussion : j’ai eu des oiseaux élevés par Moineaux du Japon se révélant être de très bons parents par la suite.

 Ainsi, j’ai eu début juin une couvée de 4 oisillons pour un premier couple, un second couple a eu 5 petits mais ne les a pas nourris, j’ai alors réussi à en sauver 2 en les plaçant sous Moineau du japon ; et enfin un troisième couple a eu 4 petits mais en a tué 2 à la naissance.

A ce jour, j’ai 5 jeunes sevrés en cours et fin de mue et 2 jeunes en cours de sevrage. Mes couples reproducteurs sont de nouveau tous en couvaison (5-6 œufs dans chaque nid), je croise les doigts pour que tout se passe bien.

Evolution oisillons mutation brune  année 2019 en volière
Evolution oisillons mutation brune (année 2019 en volière)

Evolution oisillons type sauvage (année 2019 sous Moineau du Japon)
Evolution oisillons type sauvage (année 2019 sous Moineau du Japon)

Conclusion

          On peut considérer le Diamant de Bichenov comme une espèce assez facile, si on se donne les moyens de l’élever correctement, c’est-à-dire avec une bonne alimentation et un bon logement ; et surtout ne pas baisser les bras en cas d’échecs, les années se suivent mais ne se ressemblent pas.

 

Album photos

Photo 2019 Mâle Diamant Bichenov  âgé 6 ans  bagué  2013
Photo 2019 : Mâle Diamant de Bichenov âgé de 6 ans (bagué 2013)

Mâle Diamant de Bichenov âgé de 6 ans bagué  2013
Photo 2019 : Mâle Diamant de Bichenov âgé de 6 ans (bagué 2013)

Deux jeunes femelles post mue année 2016
Photo 2016 : deux jeunes femelles après la mue

Oisillons baguage  année 2018 en   cage de  reproduction
Oisillons au baguage (année 2018 en cage de reproduction)

Jeunes oiseaux en cours et en fin de mue, les trois bruns sont des femelles (année 2019)
Jeunes oiseaux en cours et en fin de mue, les trois bruns sont des femelles (année 2019)

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Nekton vitamines

Nekton

Nid oiseau exotique

nid moineau du Japon

Rédacteurs

  • Articles récents

  • Articles récents

  • Paul Bancroft est un passionné d'oiseaux exotiques résident en Angleterre. Fort de son expérience des oiseaux exotiques il élabore des mélanges de graines de haute qualité afin de répondre au mieux aux besoins alimentaires des oiseaux exotiques. Il a fondé en 2016 la boutique en ligne Planet Aviary. Depuis 2018 la boutique l'Oisillon est est partenaire et distrubteur exclusif des mélanges de graines de Planet Aviary en France et dans le sud de l'Europe.

    Articles récents

  • Articles récents

  • Eléveur passionné spécialisé dans l'élevage des perruches et perroquets. Ancien secrétaire général de l'A.O.D.O ( Association de l'Oiseau Doré Ouardigha) et vice-président de la même association jusqu'à nos jours. Membre de la fédération française ornithologique depuis 2000. Fondateur et administrateur du premier site francophone sur les calopsittes et autres psittacidés http://calopsitte.forumactif.com/http://calopsitte.forumactif.com/. Il fut l'un des premiers éleveurs au Maroc à avoir réussi l'élevage des perroquets (gris du Gabon, Ara Chloroptère, ara macao et amazone à front bleu) et le premier à avoir introduit et travaillé plusieurs mutations rares en calopsittes, en perruches à croupion rouge et en ommnicolores.

    Articles récents

  • KAMEL LATRECHE (43 ans né le 25 mars 1974 à Marseille). Je réside dans le Var. Je suis éleveur capacitaire,
    affilié à la fédération CDE, au club AOM (Amicale Ornithologique Méditerranéenne ), à l’UOF, au Club ICC France
    (informations carduelinés cardinalidés).
    Palmares : médaille de bronze au championnat du monde à Almeria 2017, champion du monde médaille d'or
    à Cesena (femelle verdier d'oustalet en mutation agate), champion de France en chardonneret isabel-pastel.

    Articles récents

  • Benoit Patient, jeune éleveur de 20 ans passionné par les petits oiseaux exotiques becs droits. Il a commencé en 2004 avec un couple de Canari et de Diamant mandarin avant d'acquérir des Diamants de Gould. Maintenant il se spécialise dans les petits africains tels que les Astrilds, Amarantes et Sénégalis ainsi que les australiens et océaniens à savoir Diamant de Bichenov, Pape de Nouméa et autres. En parallèle, il élève également des poules, pigeons et canards d'ornement.

    Articles récents

  • Passionnée par les oiseaux, j’élève différentes espèces (Calopsittes, Pyrrhura emma, Perruches Souris), mais surtout des Kakariki. En effet, ces petits perroquets m’ont littéralement conquise, et je ne pourrai imaginer de voir mes volières sans eux !

    J’élève et sélectionne différentes mutations, notamment le Gesaumt chez le Kakariki à Front Jaune, et le Turquoise ainsi que le Fallow (et combinaison des deux) chez le Kakariki à Front Jaune. Je possède aussi des Lutino en Front Rouge, et bien sûr quelques oiseaux en Type Sauvage afin de pouvoir conserver des lignées pures de TS sur ces deux espèces.

    Je sélectionne mes souches avec des oiseaux de bons gabarits, ayant une bonne morphologie, une bonne santé et un bon caractère.

    Articles récents