Tel Port : 06 87 42 45 71

0
Votre panier est vide!

Frais de livraison minis !

Nekton vitamines

Nekton

Connexion

Rédacteurs

LE KAKARIKI

Évaluer cet élément
(0 Votes)

LE KAKARIKI

par Emilie Sarrazin

 

Il existe 7 espèces du genre Cyanoramphus, c’est-à-dire 7 espèces bien distinctes de Kakariki. Nous n’en traiterons que deux ici, les seules autorisées à la détention et que l’on peut donc trouver en élevage :

  •  Nom Commun : Kakariki à Front Rouge – Perruche de Sparrman

Nom scientifique :   Cyanoramphus novaezelandiae

Noms en anglais :   Red-crowned parakeet ou Red-fronted parakeet ou Red-crowned/fronted Kakariki

 

  • Nom Commun : Kakariki à Front Jaune – Perruche à Tête d’Or

Nom scientifique :   Cyanoramphus auriceps

Noms en anglais :   Yellow-crowned parakeet ou Yellow-fronted parakeet ou Yellow-crowned/fronted Kakariki 

Classification générale de toutes les espèces de Kakariki

Classe : Oiseaux
Ordre : Psittaciformes
Famille : Psittacidés
Genre : Cyanoramphus 

Répartition globale des Kakariki, variable selon les espèces

Nouvelle Zélande, île Norfolk, Nouvelle-Calédonie et sur les îles d'Auckland , Stewart , Three Kings , Kapiti et Little Barrier

 

Longévité :  En moyenne 6-7 ans, jusqu’à une dizaine d’années. 

Distinction des deux espèces

  • Kakariki à Front Rouge : Faisant une taille d’environ 27-28 cm pour un poids compris entre 70 et 110 grammes pour le mâle et entre 60 et 90 grammes pour la femelle, le Kakariki à Front Rouge se reconnait facilement grâce à son front et ses lores de couleur rouge brique.

  • Kakariki à Front Jaune : Un peu plus petit et trapu que son « cousin », il fait entre 23 et 26 cm pour un poids compris entre 60 et 95 grammes pour le mâle et 55 à 80 grammes pour la femelle. Son front est constitué d’une bande rouge brique, elle-même surmontée d’une couronne jaune. Les lors ne sont pas colorés de rouge. 

Femelle kakariki front rougeMâle kakariki front jaune panaché

Femelle Kakariki à Front Rouge Fallow                                                                                                         
Mâle Kakariki à Front Jaune Panaché Dominant

 

Il est très important de ne surtout pas hybrider ces deux espèces, c’est-à-dire accoupler un Kakariki à Front Rouge avec un Kakariki à Front Jaune.

Effectivement, ce sont deux espèces différentes, et l’hybridation ne fait que polluer les lignées, et détruit le patrimoine génétique de chacune de ces deux espèces.

Pour préserver le Kakariki, il est primordial de garder des souches bien distinctes entre chacune des espèces, et de respecter le fait que ces oiseaux bien que se ressemblant, sont bien différents.

 

Caractère du Kakariki

 

Ce sont de vrais clowns !

Toujours en mouvement, le Kakariki est un oiseau actif, joueur, curieux… Il est impossible de se lasser de les regarder !

Maintenus dans une volière, ce sont des oiseaux très intéressants à observer, que ce soit pour leur obsession à gratter le sol pour trouver des graines, pour leurs acrobaties sur les perchoirs, pour leurs bains quotidiens, pour leurs rapports sociaux et leurs interactions entre eux...

Sociables et généralement peu craintifs, ils se rapprocheront de vous si vous prenez le temps de gagner leur confiance, grâce à des fruits donnés en friandise.

En « oiseaux de compagnie », ils ne sont certes pas les plus câlins, mais par contre, ils n’auront de cesse de venir sur vous. En effet, s'ils ne courent pas après les caresses prononcées, ils apprécient en revanche énormément le contact humain et seront constamment sur vous, votre épaule, viendront chercher dans vos poches voir si vous avez une gâterie, se poseront sur votre tête pour jouer les coiffeurs, essayeront de vous voler la chaine que vous portez autour du cou, vous suivront dans toutes les pièces de la maison etc… Ce sont d’adorables oiseaux avec qui on ne peut qu’aimer passer du temps !

En outre, leurs vocalises sont plutôt discrètes, ce qui est aussi un avantage non négligeable de ce petit perroquet !

Mâle kakariki front jaune cinnamon
Mâle Kakariki à Front Jaune Panaché Dominant Cinnamon

 jeune mâle front rouge panaché

Jeune mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Fallow

 

Sexage du Kakariki

Chez le Kakariki, il y a un dimorphisme sexuel qui permet de différencier assez facilement mâles et femelles lorsqu’on a l’œil un minimum habitué.

En effet, les mâles sont plus larges et plus grands que les femelles, qui elles sont plus rondes et trapues.

Au niveau de la forme globale de la tête, les femelles sont toute en rondeurs, tandis que celle des mâles comporte un « plat » sur le dessus.

Le bec du mâle est quant à lui beaucoup plus gros et massif à la base que celui de la femelle, plus petit.

Dernier point concernant le sexage, les vocalises ne sont pas les mêmes, les mâles ayant un cri plus prononcé et ressemblant à celui du Dauphin. Les femelles sont généralement plus discrètes de ce côté-là, sauf si vous tombez sur une vraie bavarde !

Femelle Kakariki à Front Rouge Type SauvageMâle Kakariki à Front Jaune Gesaumt
Femelle Kakariki à Front Rouge Type Sauvage                                                                                           
Mâle Kakariki à Front Jaune Gesaumt

Mutations du Kakariki

 

Chez le Kakariki, on trouve de nombreuses mutations, certaines plus ou moins connues que d’autres.

Ce qu’on appelle « Type Sauvage » n’est pas une mutation, mais la couleur de base de l’espèce.

Les mutations apparaissant de manières aléatoires sur les oiseaux, d’autres devraient bientôt voir le jour chez le Kakariki. Attention cependant, le Kakariki à Front Rouge et le Kakariki à Front Jaune étant deux espèces bien distinctes, certaines mutations sont apparues chez l’une, mais pas chez l’autre.

Prenez garde à la transmutation, pratiques visant à mélanger les deux espèces (hybridation) afin d’obtenir de « nouvelles » mutations ou combinaison de mutations. C’est par exemple le cas pour le Turquoise Gesaumt chez le Kakariki à Front Rouge. Ce ne sont en fait pas des Front Rouge, mais des hybrides de ces deux espèces. Ces pratiques sont vraiment néfastes pour l’élevage et pour les espèces concernées, il est donc très important de ne pas acheter ce type d’oiseaux…

 

Communes aux deux espèces

 

 icone kakariki 1
  • Le Cinnamon est une mutation qui empêche l’oxydation de la mélanine. L’oiseau est donc d’une couleur vert clair avec un voile un peu brun. Le rouge du front et des lores ainsi que le bleu sur les ailes sont moins intenses. Les yeux sont bordeaux.
  • Le Panaché Dominant est caractérisé par un panachage en plaque jaunes (ou blanc/crème pour le Turquoise), de 1 à 70% de l’oiseau, causé par la suppression de la mélanine à certains endroits. Les yeux sont de la couleur normale.
 icone kakariki 2
  •  Le Panaché Récessif est caractérisé par un panachage étendu à plus de 70% de l’oiseau, causé par la suppression de la mélanine à certains endroits. Les yeux sont noirs. Ne pas confondre un Kakariki panaché à 99% avec un Gold Checked ! 

           Attention, le « panaché » est bien le jaune (ou blanc/crème pour le Turquoise)… Les plumes de couleur « restantes » sont en réalité la couleur de l’oiseau non touché par le           panachage ! 

  • Le Gold Checked est la combinaison du Panaché Dominant et du Panaché Récessif. L’oiseau est entièrement jaune avec les yeux noirs.
  • Le Lutino (ou Ino) est une mutation qui supprime la mélanine. Les Lutino sont donc jaunes tout en conservant les zones rouges. Les yeux sont rubis.
  • Le Fallow est une mutation qui dilue la mélanine. L’oiseau est donc vert kaki plus ou moins foncé, avec les yeux rouges.

 Spécifiques au Kakariki à Front Jaune 

 

icone kakariki 3 
  • Le Mottle est une mutation qui présente un panachage « perlé » sur les bords des ailes et qui est évolutif, donnant un oiseau de plus en plus jaune au fil des mues.
  • Le Gesaumt est aussi un panachage évolutif présentant un dessin « perlé » sur le bord des ailes, moins contrasté que le Mottle, et devenant de plus en plus jaune.

 

Spécifiques au Kakariki à Front Rouge

icone kakariki 4
  • Le Turquoise est caractérisé par une suppression quasi-totale des psittacines. L’oiseau est donc bleu avec un front et des lores blanc cassé.

On l’appelle souvent à tort « bleu » alors que le Bleu n’est pas encore apparu.

  • Le Misty correspond au Facteur Foncé.

Misty Simple Facteur = Vert Foncé, et Misty Double Facteur = Olive.

  • Le Crémino est la combinaison du Turquoise et du Lutino, ce qui donne un oiseau blanc-beige avec un front rosé et des yeux rouges.

 

Ces mutations peuvent bien sûr se combiner entre elles pour donner des Kakariki Panaché Dominant Cinnamon, Turquoise-Ino (= Lacewing), Panaché Récessif Fallow… 

Logement du Kakariki

 

Femelle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Cinnamon

Femelle Kakariki à Front Rouge

Panaché Dominant Cinnamon

 

 

 

Le Kakariki est un oiseau qui ne craint pas le froid et qui peut tout à fait rester à l’année dans une volière extérieure. Attention cependant, lorsqu’il fait très chaud en été, à bien lui apporter de quoi se rafraîchir grâce à une eau fraiche renouvelée régulièrement dans sa baignoire. 

 

 

Compte tenu du fait que ce sont des oiseaux remuants et qui ont tout de même une certaine taille, leur volière ne devrait jamais faire moins de 1m de long. Ces psittacidés n’étant pas des hélicoptères, les « volières-colonnes » que l’on trouve en animalerie ne sont pas du tout adaptées. 

 

 

En termes de dimensions, le plus est toujours le mieux, mais le minimum serait tout de même de 70cm de largeur x 100cm de longueur x 90cm de hauteur pour une cage d’intérieur, avec des sorties dans la maison/l’appartement le plus régulièrement possible

 

.

Pour ce qui est de l’extérieur, faites-vous plaisir, plus c’est grand, plus ils seront heureux ! 

 

A l’intérieur de la cage/volière, il faudra bien sûr prévoir différents perchoirs, des jouets, et une baignoire. N’hésitez pas à mettre les gamelles et les jeux dans des endroits plus ou facile d’accès afin de les stimuler et de les occuper au maximum !

 

    

logement kakariki Mâle Kakariki à Front Rouge Lutino

 

Alimentation du Kakariki

 

Le Kakariki, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas un granivore strict.

En effet, pour que l’alimentation qu’on lui donne soit équilibrée, elle doit répondre à plusieurs critères.

 

Ainsi, au niveau des graines, une alimentation pour grandes perruches fait une bonne base,

mais elle reste tout de même trop grasse. Il faut rajouter à votre mélange 50% d’alpiste pour avoir

une ration globalement équilibrée au niveau des graines. En hiver, si vos oiseaux sont dehors,

vous pouvez augmenter un peu la quantité de tournesol.

 

En plus de ces graines, il vous faudra leur donner des fruits et des légumes, et ceci de façon quotidienne.

Vous n’êtes pas forcément obligé de leur faire une salade de fruits tous les jours, mais une pomme le lundi,

quelques haricots le mardi, du brocolis le mercredi, de la poire le jeudi etc…



Avec ceci, on distribuera de manière régulière une source de protéines animales avec des vers de farines, des petites crevettes séchées etc.

Bien sûr, comme pour tous les psittacidés, on leur laissera dans la cage à disposition un os de seiche et/ou un bloc de grit pour les minéraux.

 

 alimentation kakariki

Jeunes Kakariki à Front Jaune

 

Reproduction et conseils d'élevage du Kakariki

 

Les Kakariki sont matures sexuellement très tôt, mais pour leur santé, il ne faut pas les faire reproduire avant leur première année.

Les dimensions d’un nid adapté aux Kakariki doit être d’une base de 25cm x 25cm, avec une hauteur de 35cm environ.

Le trou d’envol fait quant à lui 7-8cm.La ponte comporte en général 5 à 8 œufs, parfois plus, parfois moins.

La femelle commence à couver à partir du deuxième ou du troisième œuf pondu. 

 

L’incubation dure environ 21 jours.Lorsque les oisillons naissent, il ne faut pas les toucher, et bien les laisser sécher.

Pendant la période de reproduction, et surtout lorsque les jeunes sont nés, il est impératif de bien mettre à disposition des parents de la pâtée aux œufs.

Celle spéciale pour psittacidés, enrichie en fruit et en petites crevettes est idéale. 

 

Vous pouvez aussi mettre un peu de vinaigre de cidre dans l’eau de boisson des parents, afin de faciliter la digestion des oisillons.

Au dixième jour, vous pourrez baguer vos jeunes Kakariki. Le diamètre de bague adapté est de 5mm, ce qui correspond à la taille 50.

 

 oisillon kakariki

Très jeune oisillons Kakariki à Front Rouge Fallow, reconnaissable grâce à la couleur de ses yeux.

 

 jeune kakariki femelle

Oisillon Femelle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant

 

 

Informations complémentaires, présentation du site http://kakariki.fr/

 

Passionnée par les oiseaux, j’élève différentes espèces (Calopsittes, Pyrrhura emma, Perruches Souris), mais surtout des Kakariki. En effet, ces petits perroquets m’ont littéralement conquise, et je ne pourrai imaginer de voir mes volières sans eux !

 

J’élève et sélectionne différentes mutations, notamment le Gesaumt chez le Kakariki à Front Jaune, et le Turquoise ainsi que le Fallow (et combinaison des deux) chez le Kakariki à Front Jaune. Je possède aussi des Lutino en Front Rouge, et bien sûr quelques oiseaux en Type Sauvage afin de pouvoir conserver des lignées pures de TS sur ces deux espèces.

 

Je passe énormément de temps dans mes volières, que ce soit pour observer mes oiseaux pour mon plaisir personnel, pour vérifier au quotidien que tout le monde va bien, mais aussi pour que les jeunes nés chez moi soient déjà habitués à l’humain, et n’en aient pas peur.

Je sélectionne mes souches avec des oiseaux de bons gabarits, ayant une bonne morphologie, une bonne santé et un bon caractère.

 

Selon moi, l’élevage passe par le fait de savoir faire un choix au niveau de ses reproducteurs, et de savoir si tel ou tel oiseau est apte à reproduire, ou pas.

Je participe aussi à des concours afin de savoir si ma ligne de sélection est bonne. L’année dernière, j’ai présenté un mâle Kakariki à Front Rouge Type Sauvage au Championnat de France CDE, et il a fait Champion.

Année après année, je ne cesse de m’émerveiller devant eux, et cette passion n’est pas prête de s’arrêter… « Le Kakariki, l’essayer c’est l’adopter ! »

 

 jeune male kakariki

Jeune Mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Récessif Fallow

 

 Mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Turquoise

Mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Turquoise

 

 Femelle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant

Femelle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant

 

 Mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Fallow

Mâle Kakariki à Front Rouge Panaché Dominant Fallow

 

 Femelle Kakariki à Front Jaune Mottle

Femelle Kakariki à Front Jaune Mottle

Lu 1945 fois Dernière modification le vendredi, 10 novembre 2017 20:49
Emilie Sarrazin

Passionnée par les oiseaux, j’élève différentes espèces (Calopsittes, Pyrrhura emma, Perruches Souris), mais surtout des Kakariki. En effet, ces petits perroquets m’ont littéralement conquise, et je ne pourrai imaginer de voir mes volières sans eux !

J’élève et sélectionne différentes mutations, notamment le Gesaumt chez le Kakariki à Front Jaune, et le Turquoise ainsi que le Fallow (et combinaison des deux) chez le Kakariki à Front Jaune. Je possède aussi des Lutino en Front Rouge, et bien sûr quelques oiseaux en Type Sauvage afin de pouvoir conserver des lignées pures de TS sur ces deux espèces.

Je sélectionne mes souches avec des oiseaux de bons gabarits, ayant une bonne morphologie, une bonne santé et un bon caractère.

Site internet : kakariki.fr/
Plus dans cette catégorie : « LA PERRUCHE ONDULÉE

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.