Nekton vitamines

Nekton

Nid oiseau exotique

nid moineau du Japon

Rédacteurs

  • Articles récents

  • Articles récents

  • Paul Bancroft est un passionné d'oiseaux exotiques résident en Angleterre. Fort de son expérience des oiseaux exotiques il élabore des mélanges de graines de haute qualité afin de répondre au mieux aux besoins alimentaires des oiseaux exotiques. Il a fondé en 2016 la boutique en ligne Planet Aviary. Depuis 2018 la boutique l'Oisillon est est partenaire et distrubteur exclusif des mélanges de graines de Planet Aviary en France et dans le sud de l'Europe.

    Articles récents

  • Articles récents

  • Articles récents

  • Articles récents

  • Eléveur passionné spécialisé dans l'élevage des perruches et perroquets. Ancien secrétaire général de l'A.O.D.O ( Association de l'Oiseau Doré Ouardigha) et vice-président de la même association jusqu'à nos jours. Membre de la fédération française ornithologique depuis 2000. Fondateur et administrateur du premier site francophone sur les calopsittes et autres psittacidés http://calopsitte.forumactif.com/http://calopsitte.forumactif.com/. Il fut l'un des premiers éleveurs au Maroc à avoir réussi l'élevage des perroquets (gris du Gabon, Ara Chloroptère, ara macao et amazone à front bleu) et le premier à avoir introduit et travaillé plusieurs mutations rares en calopsittes, en perruches à croupion rouge et en ommnicolores.

    Articles récents

  • Passionnée par les oiseaux, j’élève différentes espèces (Calopsittes, Pyrrhura emma, Perruches Souris), mais surtout des Kakariki. En effet, ces petits perroquets m’ont littéralement conquise, et je ne pourrai imaginer de voir mes volières sans eux !

    J’élève et sélectionne différentes mutations, notamment le Gesaumt chez le Kakariki à Front Jaune, et le Turquoise ainsi que le Fallow (et combinaison des deux) chez le Kakariki à Front Jaune. Je possède aussi des Lutino en Front Rouge, et bien sûr quelques oiseaux en Type Sauvage afin de pouvoir conserver des lignées pures de TS sur ces deux espèces.

    Je sélectionne mes souches avec des oiseaux de bons gabarits, ayant une bonne morphologie, une bonne santé et un bon caractère.

    Articles récents

DIAMANT A CINQ COULEURS OU ASTRILD DE SYDNEY

Évaluer cet élément
(7 Votes)

REUSSIR L'ELEVAGE DE L' ASTRILD DE SYDNEY

 

Nom scientifique : Neochmia temporalis
Ordre : Passériformes
Famille : Estrildidés
Genre : Neochmia
Origine : L'Australie
Taille : 11 à 12cm
Durée de vie : 5 à 7ans

 

Sexage de l'astrild de Sydney

Les mâles et les femelles sont quasiment identiques, ils sont tous les deux verts sur le dos, le croupion rouge avec les rectrices noires et le reste du corps gris. Le bec est rouge avec un très noire au milieu et ils ont un sourcil rouge. Normalement, le sourcil est un peu plus allongé chez le mâle. Chez des sujets adultes (reproducteur), le gris de la poitrine est intense chez le mâle et il vire au brun chez la femelle (gris sale).

 

Reproduction

Le mâle parade avec une brindille au bec mais il reste très discret. Le nid est une sphère, selon les individus, les nids sont plus ou moins bien bâtis.
La ponte est de 4 à 5 œufs.
L'incubation dure 14 jours.
Le baguage s'effectue en 2,5mm.
L'envol des jeunes s'effectue entre 18 et 21 jours.

 

 Alimentation de l'astrild de Sydney

Granivores, ils se nourrissent à terre ou sur les herbes. Ils mangent aussi des petites baies, fruits et insectes.

Expérience d'élevage et de reproduction du diamant à 5 couleurs

L'automne dernier, j'ai acquis deux couples de ces magnifiques petits australiens chez un éleveur allemand et un ami de Dijon dont la souche est belge.

Les oiseaux étaient à peine en couleur en septembre dernier et ils ont passé l'hiver dans des volières de repos mâles et femelles séparés mélangés à d'autres pensionnaires tels que peales, grenadins, chanteurs de cuba bicolores, capucins de Nevermann.
Il faut dire qu'ils ont du tempérament et qu'ils ne s'en laissent pas conter!! Ce sont souvent les premiers servis.
Mes volières de repos font 160 sur 120 sur 60 de profond et comptent 20 à 25 oiseaux maximum sauf les Goulds qui peuvent tolérer jusqu'à 40 du moment que les perchoirs et les abreuvoirs en plastique  abondent.

Début mars, j'ai préparé deux cages très différentes pour tester la meilleure solution: la première fait 120 cm sur 40 sur 40 et se trouve à hauteur d'épaule bien végétalisée avec du thuya et du buis
la deuxième est bien plus haute à ras le plafond et de dimensions plus modestes: 45 cm sur 60 cm et 50 cm de profond végétalisée avec une plante en plastique pour qu'ils se réfugient derrière.

J'ai proposé des nids plastiques soit horizontaux marrons, soit verticaux blancs avec ouverture rectangulaire; il n'y a pas eu de préférence chaque couple choisissant un nid différent; au bout d'une semaine le nid était fini garni de coco blanc et marron; les œufs n'ont pas tardé assez gros et surtout assez effilés du coté pointu.
Le premier couple a fait 4 œufs placés sous mdjs: 3 éclos et sevrés.Jeunes au sevrage fraîchement sorti du nid.                                                                                       Le deuxième couple a fait 6 œufs placés aussi sous mdjs: 4 éclos et sevrés.
Puis j'ai laissé les parents faire. 10 jours après les nids étaient à nouveau pleins d'œufs mais je n'ai rien touché sauf à quelques jours de l'éclosion: au total les deux couples m'ont sevré 7 jeunes.On distingue très bien le dimorphisme du mâle et de la femelle sur cette photo.

 

Je remarque que certains jeunes issus du couple allemand ont des plumes rouges déjà de chaque côté du bec au-dessus de la mandibule supérieure. Seront-ce des mâles?

Alors que les jeunes réclamaient encore et retournaient au nid, le couple dijonnais s'est remis à pondre et j'ai dû enlever les œufs un à un car les petits les souillaient houles perchaient.
Encore 3 jeunes sous mdjs

Actuellement, le couple dijonnais a rebâti un nid et pondu 7 œufs dans le même nichoir que j'ai nettoyé et regarni de coco auparavant alors que le couple allemand a dédaigné son nichoir précédent et m'a confectionné un nid naturel dans le thuya!!!!
J'espère que je pourrai baguer les jeunes à la sortie du nid...
J'ai réussi à baguer des Bichenows comme ça mais il a fallu de l'huile d'olive.
Je remarque que les petits viennent très vite en couleur: les premiers ont déjà fini de muer!!!!

Je pense qu'après ce tour tout le monde ira se reposer car l'année a été exceptionnelle.

Pour plus d'informations sur le diamant à cinq couleurs vous pouvez lire cet autre article  ici . Vous pouvez également lire notre article sur le diamant de gould.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.