CONTACT: 06 87 42 45 71 ou 03 84 81 88 04(9h à 18h)

 
 

Le Sénégali à ventre noir ou Dybowski

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Elevage Du Sénégali à Ventre Noir

Par Dominique Esteves
Nom scientifique : Euschistospiza Dybowskii 
Ordre : Passériformes 
Famille : Estrildidés
Genre : Euschistospiza
Origine : Afrique Subsaharienne
Taille : 10 à 13cm
Durée de vie : 8 ans en moyenne
 
Couple d'Astrild de Dybowski
 

Sexage du dybowski 

La tête est grise jusqu’à mi- poitrine. Les flancs noirs sont parsemés de points blancs. L’œil s’entoure d’une auréole rosée, le dos arbore du rouge vif qui descend jusqu’à la queue. Le ventre est noir pour le mâle et gris pour la femelle.

                                                          Le mâle à le ventre noirLa femelle à le ventre gris.

 

 

Reproduction du dybowski

Le mâle chante à tue-tête. Une brindille au bec, il parade en effectuant des mouvements de haut en bas avec le haut du corps devant la femelle. Le mâle construit un nid en forme de boule dans un feuillage ou dans un nid. Dès que les oiseaux sont prêts à la reproduction le cercle oculaire devient rouge intense.
La ponte est de 4 à 6 œufs.
L'incubation dure 14 jours.
Le baguage s'effectue au 7ième jour en 2,5mm.
L'envol des jeunes s'effectue entre 18 et 21 jours.
 
 
 

Alimentation du dybowski

 

Granivores, herbivores, ils consomment des insectes pendant le nourrissage des petits (œufs de fourmis et fourmis, micros grillons, buffalos, pinkies, drosophiles …) et de la pâtée aux œufs d’élevage.
Fruits et légumes complètent leur alimentation.
 
 
 
 

Expérience d’élevage du dybowski

 

Femelle
J’ai acquis 2 couples en septembre 2009 que j’ai gardé en grands boxs dans ma pièce de repos en séparant les mâles des femelles. L’éclairage était réglé sur 14 heures et la température variait de 18 à 20 degrés.
Ils évoluaient la plupart du temps au sol. Je leurs ai donné un mélange de graines classiques, à volonté, avec dumillet rouge en grappes et du jaune, et une fois par semaine de la pâtée aux œufs de chez Orlux accompagnée de quelques pinkies et buffalos. Ils ont aussi eu une baignoire deux fois par semaine.
La préparation des couples à la reproduction a duré deux semaines : je leur ai mis à disposition une baignoire, du calcium et de la vitamine E dans l’eau et je leur ai changé leur mélange tous les jours en rajoutant des graines de santé et  des graminées. J’ai augmenté la distribution de la pâtée à tous les deux jours en rajoutant de la pâtée grasse universelle Bevo (spécial élevage) et des graines germées.
Après ces deux semaines de préparation, j’ai isolé chaque femelle en batteries (façade de cage de 80cm*50cm*50cm en prenant soin d’augmenter la durée d’éclairage à 16 heures et la température à 25 degrés. Les mâles les rejoignirent trois à quatre jours plus tard et je n’ai eu aucun problème pour former mes couples car ils se sont acceptés rapidement sans querelles ni bagarres. Dès la mise en batterie, la seule modification alimentaire que je fis fut l’augmentation de la pâtée à une fréquence quotidienne.
Ils avaient à disposition nichoir boîte et verdure pour qu’ils puissent construire leur nid à leur guise. Très rapidement les 2 mâles se sont mis au travail et ont confectionné 2 très beaux nids boules dans la verdure en 3 jours.
 
 
 
                           Nid de Dybowski.Nid de Dybowski.
 
 
 
 
A ce moment-là, les couples ont commencé à parader. C’est un spectacle absolument magnifique où les partenaires se font la cour à tour de rôle, une brindille defibre de coco au bec.  C’est au bout d’une semaine environ que le 1er couple me pondit leur 1er œuf suivi de 5 autres. La femelle commença à couver à partir du 3ème œuf, mais pour assurer le coup j’ai placé deux œufs sous moineaux du Japon. Le 2ème couple, lui, a commencé à pondre une semaine plus tard avec un total de 5 œufs et comme pour le 1er couple j’ai assuré en plaçant deux œufs sous moineaux du Japon. Pendant la couvaison, je n’ai effectué pratiquement aucune visite du nid. C’est à ce moment-là que l’on entend le mâle chanter des heures durant, probablement pour rassurer la femelle. Le chant du Dybowski doit être l’un des plus beaux chez les estrildidés.
Après une couvaison de 14 jours, le 1er petit né, du 1er couple,  fut éjecté. Le lendemain, deux petits virent le jour. Ils furent gardés et nourris correctement. A partir de ce moment, j’ai visité le nid tous les jours pour savoir si tout se déroulait bien et je leur ai mis à disposition du millet en grappes,( rouge, jaune, mi- mûr) et ai augmenté la quantité journalière de pâtée dans les mangeoires. J’ai bagué les petits en 2,5mm le 7ième jour.
 
 
Nid avec jeune.
 
Le 1ier jeune est sorti du nid le 18ième jour avec toutes ses plumes. Le sevrage s’est fait très rapidement et 2 semaines plus tard ils étaient complètement autonomes mais j’ai préféré les laisser encore une semaine de plus avec leurs parents.
 

Jeune.

Jeune Dybowski. Jeune après le sevrage.
 
 
 
Pour le 2ème couple, par contre, ce fut plus laborieux. Les parents me gardèrent les petits jusqu’au baguage mais après ils me tuèrent un jeune par jour. Je ne sais pas pourquoi mais dans mon élevage cela arrive souvent chez d’autres estrildidés tels que les Grenadins ou Sénégalis enflammés…
Donc pour une 1ère couvée de mes deux couples, je me suis retrouvé avec cinq jeunes de sevrés (trois sous parents et deux sous moineaux du japon) pour le 1er couple et deux jeunes pour le 2ème couple (sous moineaux du japon). Pour une première expérience, je fus très satisfait de mes petits protégés.
 
 
Jeunes Dybowski sous moineaux du Japon 

Conclusion 

Se sont de très beaux oiseaux faciles  d’entretien et robustes. Les mâles sont très agressifs entre eux surtout quand ils prennent de l’âge. Ils peuvent attaquer d’autres espèces d’oiseaux. Ils adorent être au sol, sont très rarement en hauteur sauf quand le mâle pousse la chansonnette. Sa reproduction est plus ou moins facile si on détient de bons couples. Mais il existe des opinions différentes suivant les éleveurs. Mais je pense que si on leur fournit tout ce dont ils ont besoin, ils se reproduisent très volontiers. Cette espèce est toujours détenu dans mon élevage.

Mutations

Une seule est connue, le rouge est remplacé par de l’orange.

Plus dans cette catégorie : « LE DIAMANT MODESTE LE BENGALI DE BOMBAY »

Laissez un commentaire