SERVICE CLIENT: 06 87 42 45 71.du lundi au vendredi 9h à 18h.

 
 

Ma passion pour le diamant de Gould

Évaluer cet élément
(2 Votes)

 

I) NAISSANCE D'UNE PASSION

Depuis petite, j'ai toujours apprécié les oiseaux. Que ça soit chez mes parents ou mes grands-parents, il y avait tout le temps au moins un canari à la maison.

Je regardais avec admiration mon père qui sauvait des jeunes oiseaux qui étaient tombés du nid (pie, rouge-gorge, faucon crécerelle...). Quand j'ai rencontré mon mari, celui-ci avait un élevage de canaris timbrado. Je pense que c'était inévitable que je tombe là-dedans un jour...

 

Ma passion gould sauvetage oiseau
Sauvetage réalisé par mon père

 

En 2017, je vois pour la première fois un couple de Diamant de Gould chez un ami. Je tombe alors sous le charme de cet oiseau curieux et coloré.

En 2019, j'achète mon premier diamant de Gould et le prénome Angel. Celui-ci se révèlera être un excellent père. Quelques semaines plus tard, je me retrouve avec quatre couples. Je me découvre alors une véritable passion pour cette espèce. Je passe des heures à les observer. Désireuse d'en apprendre le plus possible sur eux, je dévore le livre "Le Diamant de Gould" de Jean-Yves Hervé, ainsi que les articles du blog "L'Oisillon".

Quelques mois plus tard, début 2020, naissent mes premiers jeunes.

ma passion gould Angel
Angel

 

II) MA PIECE D'ELEVAGE

Quand j'ai commencé à élever des goulds, mes oiseaux étaient dans une véranda. Chaque couple était dans une cage d'un mètre de long afin qu'ils puissent avoir un espace de vol.

Cependant, avec le temps, je me suis rendue compte que cette pièce n'était pas adaptée. Le soleil n'était présent qu'en fin de journée, la véranda était mal isolée du vent et du froid.

Afin que mes oiseaux soient dans les meilleures conditions possibles, j'ai décidé, avec l'aide d'un ami, d'aménager un cabanon de jardin en pièce d'élevage. Et cet ami, devinez quoi ? C'est celui qui m'a refilé la passion des Goulds !

Nous avons isolé le plafond avec de la laine de verre et créé un puit de lumière naturelle avec des toles transparentes sur le toit. Le cabanon comportait déjà une petite fenêtre, celle-ci me sert d'aération. Nous avons juste mis une moustiquaire ainsi qu'un grillage à mailles fines pour les nuisibles.

 
 

 

III) LES OISEAUX DE L'ELEVAGE

 

Actuellement, je possède une vingtaine de diamants de Gould mais aussi des Mandarins, Moineaux du Japon et plus récemment des Papes de Nouméa. Ils proviennent de particuliers, éleveurs ou encore de bourses aux oiseaux. Il est important selon moi, d'acheter des oiseaux à divers endroits afin de ne pas se retrouver avec des oiseaux consanguins.

Lors de mes premiers achats, comme tout débutant, il m'est arrivé de me faire avoir. Par exemple j'ai acheté un couple de Gould à une bourse, qui avait des acariens. J'ai aussi acheté un mâle, pensant que c'était une femelle... ( erreur de débutant)

Aujourd'hui, je fais beaucoup plus attention. En effet, je passe du temps à observer l'oiseau avant de me décider. Je regarde si celui-ci ne présente pas des signes d'acariens, s'il a une belle posture, un air curieux. Je n'hésite pas non plus à prendre l'oiseau en main. Ainsi, je regarde si le cloaque n'est pas souillé par des fientes liquides, je souffle également l'abdomen pour vérifier que le bréchet ne soit pas saillant. Et bien évidemment, tout nouvel oiseau se retrouve en quarantaine en rentrant à la maison, afin d'éviter de contaminer les miens en cas de pathologie.

Ma passion gould Pape nouméa
Mâle Pape de Nouméa au bain

 

IV) LA PERIODE DE REPRODUCTION

Il n'y a rien de plus exaltant pour moi que de voir des jeunes naître.

Je mets mes oiseaux en reproduction à partir d'octobre jusqu'à fin mars. Un mois avant la formation de mes couples (les oiseaux sont alors séparés, les femelles d'un côté, les mâles de l'autre); je commence à préparer mes oiseaux.

Je suis alors la méthode décrite sur le blog "L'Oisillon", en donnant le mélange "austérité".

 
 

Deux semaines avant le début de la saison de reproduction, je commence à leur donner du Nekton E dans l'eau de boisson ou dans la pâtée (que je fais maison).

 
  

Vient ensuite le moment de former les couples. Le choix des partenaires est mûrement réfléchi. Tout d'abord, j'évite biensûr tout lien de consanguinité (je tiens un carnet d'élevage). Ensuite, je réfléchis, pour les goulds, aux couleurs que j'aimerais obtenir. Enfin, je fais mon possible pour associer un oiseau expérimenté avec un oiseau plus jeune (minimum un an). Cette association permet d'éviter les abandons.

Pour ce qui est de l'alimentation, j'utilise un mélange riche et varié en graines. Je rajoute toujours de l'alpiste pour arriver à une quantité totale de 50% du mélange final. En plus de l'alpiste, mon mélange contient du panis rouge, divers millets (rouge, jaune, japonais), des graines d'herbe, de la perilla et du niger.

En complément, mes oiseaux ont deux fois par semaine de la pâtée maison ainsi que des graines germées.

  

Les Diamants de Gould sont réputés pour être de mauvais parents. Cependant, j'ai remarqué qu'avec de bonnes conditions d'élevage, la plupart des oiseaux arrivent à prendre soin de leurs oisillons. Je leur laisse donc toujours une chance de pouvoir élever eux-mêmes leurs jeunes.

Malheureusement, il arrive que certains oiseaux ne couvent pas correctement les oeufs, ou ne nourrissent pas les oisillons. Dans ce cas, je fais appel à des "parents adoptifs" (Moineaux du Japon ou Mandarins ).

Deux jeunes diamants de Gould élevés par des Moineaux du Japon (ils ont une semaine d'écart, ce qui explique la différence de taille)

Jeunes diamants de Gould élevés par les parents

V) LA PERIODE DE REPOS

Hors période de reproduction, mes oiseaux sont séparés par sexe. Ainsi, ils ne sont pas stimulés et peuvent reprendre des forces.

L'alimentation est alors adaptée. Je choisis un mélange moins riche et je rajoute moins d'alpiste à ce dernier. La distribution de pâtée maison se fait plus rare...

Une volière viendra prochainement finaliser ma pièce d'élevage. Les jeunes de l'année seront alors placés dedans.

 

VI) MA TROUSSE A PHARMACIE

 

En cas de problème, il vaut mieux pouvoir agir vite ! Voilà donc selon moi, les indispensables à avoir chez soit :

* L'Argent Colloïdal 15ppm Antiviral, antibiotique et antifongique naturel, il booste également le système immunitaire. Je l'utilise aussi bien par voie externe que par voie interne (5 à 10% du volume d'eau de boisson)

* L'Extrait de Pépins de Pamplemousse EPP Par voie externe : traite les infections cutanées, inflammations, irritations, brûlures... Par voie interne : traite tout type d'infection (pulmonaire, digestive...) booste le système immunitaire. J'utilise un EPP dosé à 1200, je mets 10 gouttes/L d'eau.

* L'Ivermectine   Produit qui soigne les infestations par les acariens et poux rouges. Les Goulds y étant particulièrement sensibles. Ce produit étant difficile à trouver en animalerie, il vaut mieux en avoir d'avance. Il est facilement trouvable sur internet. 

* Calcium Hydrosoluble  A utiliser en prévention et traitement du mal de ponte. Quelques exemples : Nekton Calcium +, Calcilux, Calcivet...

* Pronafit Pro Smoke  Ce sont des gâlés à faire brûler dans la pièce d'élevage (sans danger pour les oiseaux). Idéal pour lutter contre les parasites (acariens, poux). Ils dégagent également les voies respiratoires des oiseaux. A base de plantes.

ma passion gould indispensable soin
Quelques indispensables

Plus dans cette catégorie : « Le Cordon Bleu à Joues Rouges

Laissez un commentaire