Bonus - Guide identification couple gould

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Guide pour apparier les couples de Diamant de Gould

par Paul Bancroft

 

Sommaire :

 

La saison de reproduction peut être une période excitante de l'année. Cependant, dans l'esprit de beaucoup d'éleveurs d'oiseaux, il y a toujours la pensée inquiétante "J'espère que mes meilleurs couples ne jetteront pas leurs petits du nid !"

Il n'y a rien de pire pour commencer une journée que d'aller voir vos oiseaux et de trouver votre nid le plus attendu, vide de poussins, et le fond de la cage jonché de petits . Pire encore, c'est quand on découvre que certains de ces oisillons ont un froid de canard et qu'ils n'ont pas de vie. Après ma part de déception et de chagrin d'amour au fil des ans, j'ai conçu le "Safe Pairing Identification guide", ou S.P.I. guide en abrégé. Le guide S.P.I. m'a aidé à améliorer les chances d'apparier mes oiseaux les plus prisés afin de préserver leur génétique grâce à une reproduction réussie.

J'ai conçu le guide S.P.I. en gardant à l'esprit un certain nombre de facteurs de problèmes clés pour le jet des oisillons, ces facteurs sont reconnus dans le monde de l'élevage de gould . J'ai également ajouté à ce guide mon expérience des principaux facteurs de problèmes, acquise au cours de mes années d'épreuves et de tribulations personnelles dans l'élevage du diamant de gould.

Il y a des éleveurs qui préfèrent garder le secret de leur succès dans l'élevage de certaines espèces d'oiseaux, qu'ils préfèrent emporter avec eux jusqu'à leur tombe.

Bien qu'il s'agisse là d'un droit, je suis davantage d'avis que les connaissances devraient être partagées et mises à profit, afin que nous puissions ensuite créer une meilleure expérience globale et un sentiment d'accomplissement pour nous-mêmes et les autres amoureux des oiseaux. Le chagrin d'amour et la déception face à l'échec des tentatives d'amélioration des taux de survie de la reproduction ne sont pas quelque chose que je souhaite dans la chambre d'élevage de qui que ce soit.

Le guide S.P.I. est un système à base de points facile à utiliser que j'utilise pour apparier mes oiseaux et pour évaluer les risques de rejet des oisillons. Je recommande à tout le monde d'essayer et j'espère que vous profiterez du guide S.P.I. autant que moi.

Lien pour répondre au questionnaire SPI en anglaishttps://planetaviary.com/gouldian-finch-safe-pairing-identification-guide/

 

Une fois que l'incubation des œufs pondus est en cours, le comportement des diamants de gould  au cours de cette période peut également indiquer s'ils sont plus susceptibles, ou moins susceptibles, de jeter les poussins hors du nid. J'ai énuméré ci-dessous certains des signes comportementaux positifs et négatifs à surveiller.

Les Signes positifs

  • Les oiseaux sont bien assis sur leurs œufs. Les oiseaux ne sont pas effrayées par votre présence dans la salle ou la volière, ni par les bruits habituels lorsque vous vous promenez dans votre pièces df'élevage ou dans votre entreprise.
  • Les oiseaux refusent de quitter le nid, même lorsque vous ouvrez le nichoir pour y jeter un coup d'œil.
  • Les deux oiseaux sont souvent assis dans le nid ensemble.
  • L'incubation au cours de la journée semble être répartie également. C'est un signe que les deux oiseaux sont en bon état de reproduction.
  • Le gould  aime se percher près du nichoir, souvent perché par le trou d'entrée la nuit.

Les Signes négatifs

  • Les oiseaux n'ont montré aucun intérêt pour le rituel de la parade nuptiale, mais les œufs apparaissent dans le nid dans les 3 semaines suivant l'accouplement. Notez que ceci ne s'applique qu'aux oiseaux élevés dans des volières de même sexe avant la reproduction, les oiseaux d'une volière mixte peuvent avoir déjà été jumelés les uns aux autres, d'où la raison pour laquelle aucune cour n'a été observée.
  • On a fait peu d'efforts pour construire un nid, ou il est incomplet. Un plancher de nichoir exposé est un bon indicateur à cet égard.
  • L'un des oiseaux ou les deux  sont facilement effrayés hors du nid et aucun des deux oiseaux n'est pressé d'y retourner.
  • Le mâle gould  montre peu d'intérêt à partager les tâches d'incubation pendant la journée. De bons indicateurs sont si la femelle doit se soulager pour se nourrir avant de retourner au nid, et si le mâle passe moins de quelques minutes à la fois dans le nid.

  

Que faire en cas de jet des oisillons ?

Lorsque des oisillons nouvellement éclos se présentent dans un nid, les 48 premières heures sont cruciales. Si après cette période de 48 heures, tous les poussins ont éclos et ont été soignés en toute sécurité, les chances que les parents rejettent leurs petits sont grandement réduites. Cependant, s'il y a des problèmes de mauvais parentage, il est probable qu'ils surviennent au cours de cette première période de 48 heures, et la plupart du temps, les problèmes des jets d'oisilons commenceront dès l'éclosion des premiers nés.

Bien qu'il n'y ait pas de moyen garanti de sauver tous les oisillons abandonnés qui viennent d'éclore, il y a certaines mesures qui peuvent être prises et qui ont parfois une fin heureuse. J'ai intégré ces informations dans un programme d'intervention qui, s'il est correctement suivi, peut aider à augmenter le taux de survie des oisillons nouvellement éclos, ainsi que les chances accrues pour les parents de la deuxième série d'oisillons de ne pas suivre le même chemin.

Jeune gould jeté du nid

La triste vue d'un jeune gould lancé sur le sol de la cage. Image de Paul Bancroft  (ce poussin a été emprunté à des parents très tolérants à des fins d'illustration et a été retourné au nid en toute sécurité).

 

Jeunes gould EPP Image by Paul Bancroft

Heureusement, les parents ont vite appris à bien élever leurs petits.Image de Paul Bancroft

Programme d'intervention pour le lancement de poussins

  • Étape 1 : Identifier la situation
  1. La première chose à faire est d'identifier le type de comportement de parents. Il en existe deux types, que j'appelle les "lanceurs" et les "pinceurs". Les lanceurs sont le type le plus passif de parents, ils vont simplement prendre les poussins dans leur bouche et les jeter hors du nid.
  2. Les pinceurs, leurs morsures causeront du tort aux poussins et il y aura des marques de morsures, des ecchymoses et même, dans certains cas, du sang sur le poussin. Je crois qu'ils le font parce qu'ils ne savent pas comment réagir au changement dans l'environnement de nidification et qu'ils pourraient même considérer le poussin nouvellement éclos comme un intrus.
  • Etape 2 : Intervention pour les lanceurs

Si vous avez identifié des parents qui ne font que lancer les oisillons (" lanceurs ") hors du nid, remettez les poussins dans le nid et continuez à le faire pendant les 48 premières heures si vous trouvez d'autres oisillons sur le plancher de la cage. Il y a une chance que les parents découvrent ce qu'ils sont censés faire une fois qu'ils se sont adaptés au changement de l'état de leur nid. Pour ce faire, vous devez vérifier la cage toutes les deux heures, car les poussins abandonnés peuvent refroidir très rapidement s'ils sont laissés trop longtemps sur le sol de la cage. Il est important de vérifier la cage à la première heure le matin et à la dernière heure le soir, juste avant que les lumières ne s'éteignent dans votre pièce d'oiseaux. Si après 48 heures, les poussins sont encore en train d'être lancés hors du nid, suivez la même procédure à l'étape 3 pour les "mordus".

  • Étape 3 : Intervention auprès des pinceurs

Les parents de gould s qui attaquent ou blessent leurs poussins nouvellement éclos devraient être traités d'une manière différente. Les poussins blessés qui survivent à cette période cruciale de leur vie peuvent être déformés par les blessures que leurs parents peuvent infliger. La priorité est donc maintenant d'identifier lequel des deux parents fait du mal aux jeunes et jette les poussins hors du nid. Pour ce faire, il faut d'abord placer le gould  dans une autre cage, puis remplacer les oisillons à l'intérieur du nid pour que la femelle  puisse continuer à les élever. En retirant la femelle  de la cage au lieu du gould  pendant la période d'éclosion, il est presque certain que le gould  abandonnera le nid. Il est plus que probable que le mâle gould  est le coupable, alors supposons qu'il l'est. Si, après plusieurs heures, la femelle  s'occupe encore des oisillons, c'est un signe positif. Gardez un oeil sur elle au cours des prochains jours et après le cinquième jour, replacez le male gould  dans la cage, mais gardez un oeil sur lui pour voir ce qu'il fait. S'il prend ses responsabilités parentales, alors tout va bien. S'il continue son comportement initial, il doit être retiré à nouveau pour éviter que les poussins ne soient blessés. Si la femelle  continue d'élever les poussins avec succès, vous pouvez essayer de remettre le mâle gould  dans la cage une deuxième fois lorsque les poussins sont plus près de l'envol. A ce stade, il est peu probable qu'il leur arrive du mal et le mâle peut même suivre l'exemple de l'oiseau femelle et commencer à nourrir les oisillons.

Si c'est la femelle qui pince et jette les petits, il est conseillé d'envisager d'élever les poussins par d'autres oiseaux ou même par vous-même. Il n'y a rien de pire que de se sentir impuissant si vous n'avez pas d'autres options sur la façon d'élever les oisillons. C'est pourquoi je garde la formule de l'élevage à la main ou des parents nourriciers au cas où une telle situation se produirait.

  • Étape 4 : La deuxième tentative

Tous les oiseaux méritent une deuxième chance de se reproduire s'ils ne réussissent pas du premier coup, surtout s'il s'agit d'oiseaux qui n'ont pas encore élevé leurs propres petits et qui essaient encore de comprendre les choses. Pour la deuxième tentative, les choses devraient être gérées différemment. Une fois que la femelle commence à pondre, retirez l'aliment aux œufs et toute autre source de protéines ou supplément protéique, à l'exception des graines que vous continuez à donner normalement.

Ne recommencez à leur donner de la nourriture à base d'œufs qu'une fois que les poussins ont éclos. Trop de protéines peuvent faire en sorte que les oiseaux soient dans un état de reproduction plus élevé et quand les poussins éclosent, ou même pendant la période d'incubation, les parents peuvent abandonner le nid ou jeter les poussins ou les oeufs pour s'accoupler et construire le nid une nouvelle fois.

J'estime que l'élimination de la nourriture des œufs au cours de cette période est particulièrement efficace pour contrer le comportement de jet des oisillons chez les oiseaux plus âgés, surtout s'ils ont élevé leurs propres petits au cours des saisons précédentes. Il est également recommandé d'inclure un deuxième nichoir dans la cage afin que le mâle  ait la possibilité de s'occuper de la préparation du prochain nid pendant que les œufs sont encore en incubation dans le premier nid. Cela peut parfois aider à empêcher les poussins d'être jetés.

En cas d'échec de la deuxième tentative d'élevage du couple en question, il vaut la peine d'envisager de changer leur environnement d'élevage en cage à celui d'une volière avant d'essayer de les laisser faire un troisième essai.

Certains oiseaux réussissent beaucoup mieux à se reproduire dans une colonie de volières, tandis que d'autres couples se débrouillent mieux seuls dans une cage.

Laissez un commentaire

Nekton vitamines

Nekton

Nid oiseau exotique

nid moineau du Japon

Rédacteurs

  • Articles récents

  • Articles récents

  • Paul Bancroft est un passionné d'oiseaux exotiques résident en Angleterre. Fort de son expérience des oiseaux exotiques il élabore des mélanges de graines de haute qualité afin de répondre au mieux aux besoins alimentaires des oiseaux exotiques. Il a fondé en 2016 la boutique en ligne Planet Aviary. Depuis 2018 la boutique l'Oisillon est est partenaire et distrubteur exclusif des mélanges de graines de Planet Aviary en France et dans le sud de l'Europe.

    Articles récents

  • Articles récents

  • Eléveur passionné spécialisé dans l'élevage des perruches et perroquets. Ancien secrétaire général de l'A.O.D.O ( Association de l'Oiseau Doré Ouardigha) et vice-président de la même association jusqu'à nos jours. Membre de la fédération française ornithologique depuis 2000. Fondateur et administrateur du premier site francophone sur les calopsittes et autres psittacidés http://calopsitte.forumactif.com/http://calopsitte.forumactif.com/. Il fut l'un des premiers éleveurs au Maroc à avoir réussi l'élevage des perroquets (gris du Gabon, Ara Chloroptère, ara macao et amazone à front bleu) et le premier à avoir introduit et travaillé plusieurs mutations rares en calopsittes, en perruches à croupion rouge et en ommnicolores.

    Articles récents

  • KAMEL LATRECHE (43 ans né le 25 mars 1974 à Marseille). Je réside dans le Var. Je suis éleveur capacitaire,
    affilié à la fédération CDE, au club AOM (Amicale Ornithologique Méditerranéenne ), à l’UOF, au Club ICC France
    (informations carduelinés cardinalidés).
    Palmares : médaille de bronze au championnat du monde à Almeria 2017, champion du monde médaille d'or
    à Cesena (femelle verdier d'oustalet en mutation agate), champion de France en chardonneret isabel-pastel.

    Articles récents

  • Benoit Patient, jeune éleveur de 20 ans passionné par les petits oiseaux exotiques becs droits. Il a commencé en 2004 avec un couple de Canari et de Diamant mandarin avant d'acquérir des Diamants de Gould. Maintenant il se spécialise dans les petits africains tels que les Astrilds, Amarantes et Sénégalis ainsi que les australiens et océaniens à savoir Diamant de Bichenov, Pape de Nouméa et autres. En parallèle, il élève également des poules, pigeons et canards d'ornement.

    Articles récents

  • Passionnée par les oiseaux, j’élève différentes espèces (Calopsittes, Pyrrhura emma, Perruches Souris), mais surtout des Kakariki. En effet, ces petits perroquets m’ont littéralement conquise, et je ne pourrai imaginer de voir mes volières sans eux !

    J’élève et sélectionne différentes mutations, notamment le Gesaumt chez le Kakariki à Front Jaune, et le Turquoise ainsi que le Fallow (et combinaison des deux) chez le Kakariki à Front Jaune. Je possède aussi des Lutino en Front Rouge, et bien sûr quelques oiseaux en Type Sauvage afin de pouvoir conserver des lignées pures de TS sur ces deux espèces.

    Je sélectionne mes souches avec des oiseaux de bons gabarits, ayant une bonne morphologie, une bonne santé et un bon caractère.

    Articles récents